Lifestyle

L’élevage d’insectes : toute une culture !

L’élevage d’insectes : Une pratique ancienne

 

Bon nombre d’Européens d’aujourd’hui ne savent pas que leurs ancêtres se régalaient –très régulièrement – d’insectes comestibles jusqu’à la fin du XVIIe siècle ! Dans de nombreux pays, il s’agit toujours d’une denrée de base, mangée aussi quotidiennement que le pain des Français.

 

Une culture respectueuse de l’environnement

 

Avec la croissance actuelle de la population mondiale, l’élevage d’insectes est de plus en plus vue comme une alternative à la viande d’élevage, encouragée notamment par la FAO, pour fournir le monde en protéines. Et pour cause ! Elever nos amis à six pates présente de nombreux avantages.

D’un point de vue écologique, le bœuf est surclassé sur presque tous les aspects. Produire 1kg de vers de farine entraine l’emission de 10 à 100 fois moins de gaz à effet de serre que produire 1kg de bœuf. Le méthane, 86 fois plus puissant que le CO2 en matière de réchauffement et massivement produit par les vaches, est peu produit par les vers de farine et encore moins par les grillons. Leur rendement en biomasse est également plus intéressant : il ne leur faut que 1,1kg de nourriture pour produire 1kg de criquet, alors qu’il en faut 10kg pour obtenir 1kg bœuf ! Enfin, la différence dans la consommation d’eau est écrasante : 1kg de bœuf englouti 13500 litres d’eau au cours de sa production. A comparer aux 10 litres demandés par les grillons pour la même quantité. L’élevage d’insectes se présente donc comme une solution écologique.

 

Des intérêts nutritionnels reconnus

 

Les insectes sont aussi intéressants sur le plan nutritionnel. Pour 100 grammes, un steak haché moyen offre environ 25 grammes de protéines ; pour la même quantité, c’en est 69 grammes que l’on trouve dans les criquets. Les insectes comestibles sont également très riches en acides gras insaturés, comme les omégas 3 et 6 (qui aident à lutter contre le cholestérol), et en minéraux comme le fer et le calcium. Les termites sont ainsi 13 fois plus riches en fer que les épinards ! Mais inutile de retourner une termitière, quelques insectes comestibles satisferont parfaitement vos besoins quotidiens. On peut ainsi envisage l’élevage d’insectes comme source de protéines de haute qualité.

 

 

Un contrôle qualité et hygiène strict

 

A l’heure actuelle, aucune législation spécifique n’existe vis-à-vis des insectes. Cela ne signifie pas que les producteurs ne sont pas régulés, bien sûr ! Ils sont tenus de suivre les législations générales de l’agro-alimentaire et les bonnes pratiques d’élevage établies par l’Union Européenne. L’élevage d’insectes, notamment pratiqué par nos fermes partenaires, se développe selon les plus haut standard de qualité.

A l’heure actuelle, le commerce d’insectes pour la consommation humaine n’est pas formellement autorisé en Europe, mais il est toléré tant que les acteurs respectent les normes d’hygiène et de qualité européennes pour la production et la transformation des aliments. Le cas des insectes est actuellement étudié par la commission Européenne, bien que certains pays comme la Belgique aient déjà pris les devants, pour qu’enfin vous puissiez trouver vos insectes comestibles dans votre supermarché.

Commentaires :

  • Lucas
    27 octobre 2014

    Merci pour toutes ces informations sur les petits insectes !

  • enriko
    18 décembre 2018

    jadore les insecte vous pouver men dire plus en pv a mon adresse mail merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *