Les criquets comestibles sont-ils casher et halal ?

1630que dit le coran et la torah des criquets comestibles ?

Voici une question que l’on nous pose très régulièrement en dégustation : les criquets comestibles sont-ils casher et halal ? Très bonne question, mais bien plus complexe qu’il n’y paraît.

Commençons par vous prévenir qu’il est possible que des erreurs se soient glissées dans nos explications, nous vous invitons donc à nous en faire part en commentant cet article ou à nous contacter si des informations vous semblent incorrectes. En effet, il a plusieurs courants de pensées et n’étant pas spécialistes de chaque religion, nous ne voudrions pas heurter la sensibilité de nos lecteurs.

 

Des criquets comestibles dans les 3 textes religieux !  

La Bible parle des criquets comme étant un aliment. « Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. » (Marc 1: 6). Tout comme les textes chrétiens, la tradition islamique mentionne spécifiquement la permission de consommer des criquets: « Il est permis de manger les criquets. » (Sahih Muslim, 21.4801) et « Les criquets sont les troupes d’Allah, vous pouvez les manger. » (Sunaan ibn Majah, 4.3219, 3220)

Chez les juifs, la situation est assez semblable, «Vous pourrez manger, parmi les insectes ailés marchant sur quatre pieds*, celui qui a au-dessus de ses pieds des articulations au moyen desquelles il saute sur la terre. Vous pouvez donc manger les suivants : l’arbé, le solam, le hargol et le hagal.»  (Lévitique XI21-22 Pentateuque 1978). Il s’agit en fait respectivement de sauterelle ou criquet rouge, jaune, à pois et blanc.

Pour récapituler, à la fois dans le Coran et la Torah seuls les criquets sont explicitement décrits comme consommables. En revanche aucune mention spécifique n’est faite au sujet des autres insectes. Alors est-ce que cela veut dire que les musulmans et juifs sont privés de molitors et grillons à l’apéro ? Le doute plane !

Alors pourquoi les pratiquants de la religion musulmane et juive ne consomment-ils pas de criquets comestibles ?

Il semblerait que la religion juive n’autorise que quatre espèces de sauterelles ou criquets comestibles, qui, depuis le temps et avec les croisements d’espèces, sont très difficiles à identifier. Nos Locusta migratoria, le petit nom scientifique de nos criquets comestibles, font-ils partie de l’une de ces espèces ? C’est triste à dire, mais il est impossible de l’affirmer avec certitude.

Il en est de même avec la religion Musulman, selon la doctrine Malikite, il est autorisé de consommer la sauterelle et certains animaux qui n’ont pas de sang. Il faut néanmoins mettre à mort l’insecte avec une intention d’immolation. Cela veut dire qu’il faut utiliser l’eau chaude ou le feu, par exemple, pour lui donner la mort avec l’intention de Dhakât, il pourra ensuite être consommé.

Nos insectes sont abattus par le froid sans aucune intention de Dhakât. Est-ce que cela suffit pour les considérer comme étant Halal ?

En d’autres termes, techniquement les sauterelles et criquets comestibles pourraient être consommés par les pratiquants juifs et musulmans mais certains détails restent à définir, comme les certifications à obtenir et leurs conditions d’obtention.

 

* Petite question bê-bête pour la fin et dont on n’a pas la réponse, alors on attend vos idées lumineuses. Les insectes sont réputés pour avoir 6 pattes, pourquoi la Torah parle-t-elle de « marcher sur quatre pieds » ?

Articles récents :

  • 2019, vous êtes déjà dans le futur ! Quelles étaient les prédictions pour 2019 il y a 50 ans ? ...

    Lire la suite
  • C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup ! Nous sommes très fi ...

    Lire la suite
  •   Eh oui, toutes les bonnes choses ont une fin ! Les participations à l'opération Faites du ...

    Lire la suite
  • A l'occasion de la Journée de la Terre, la fourmilière de JIMINI'S s'associe à la Fondation Nature ...

    Lire la suite

Commentaires :

  • nini

    Posté le 20 août 2016

    La livraison a été rapide. Les insectes ont été très apprécié même par les plus réticents ! Une préférence tout de même pour les criquets parfumés :paprika :))

    • Raphaelle browaeys

      Posté le 22 août 2016

      Merci Nini pour votre commentaire ! 😀 C’est très cool de voir que nos clients sont satisfaits. Vous pouvez aussi laisser une note et un commentaire sur la page Facebook si vous voulez donner votre avis. Belle journée et à bientôt, Raphaëlle

  • Isaac

    Posté le 1 avril 2019

    Bonjour,

    Pour tenter de répondre a votre question bê-bête, je dirais que le texte de la Torah que vous citez nous définit ce qu’est un « pied » et une « patte ».

    Les insectes sont réputés avoir six pattes certes, mais certaines sont considérés seulement pour des pieds et permettent la marche d’autres sont considérés comme autres que « pieds » car elles permettent d’autres choses.

    En l’occurence, la définition de Wikipédia :
    Pattes saltatrices
    Les pattes se sont développées en taille afin de permettre de faire de puissants bonds. On trouve cette adaptation chez la puce (siphonaptère), le criquet ou la sauterelle (orthoptères).

    Le texte le confirme bien « Quatres pieds » (pour marcher) et au dessus de ces « pieds » , deux articulations (pattes) pour sauter.

    Au plaisir!

    • Zélie Collet

      Posté le 1 avril 2019

      Bonjour Isaac

      Merci beaucoup de partager vos connaissances qui ont bien éclairés nos lucioles !
      On se couchera moins bê-bête 😄
      À bientôt
      Zélie et tout l’équipe JIMINI’S

Répondre à nini Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *