Manger des insectes, des bénéfices pour la santé de chacun

3557insectes santé

Hippocrate disait «Si nous pouvions donner à chaque individu la bonne quantité de nourriture et d’exercice, pas trop peu et pas trop, nous aurions le plus sûr moyen pour la santé. »
On peut même rajouter que ce n’est pas seulement la quantité qui compte mais également la qualité.
Aujourd’hui, c’est toujours vrai, parmi les 10 premières causes de mortalité au niveau global, 5 peuvent être liées à l’alimentation.

Mais en fonction des pays, les problèmes de santé liés à l’alimentation ne sont pas les mêmes. Il y a maintenant dans le monde plus de personnes souffrant d’obésité que de malnutrition. Avec une population qui s’accroît, comment nourrir sainement toute cette population ?

Depuis 2011, la FAO a proposé la solution des insectes comestibles. Riches en protéines, vitamines et minéraux et nécessitant peu de ressources pour être produits, manger des insectes peut être une solution pour répondre à ces enjeux.

C’est pour celà que chez JIMINI’S, nous nous sommes lancés dans la mission de faire découvrir et apprécier les insectes comestibles aux Européens. Mais comme on ne veut forcer personne à manger des insectes, nous les avons intégrés dans différents savoureux produits du quotidien : des criquets croquants pour l’apéro ou à cuisiner, des pâtes à la poudre d’insectes, des barres ou granolas protéinés.

Pourquoi manger des insectes peut améliorer et maintenir la bonne santé de tous ? C’est ce que nous allons découvrir aujourd’hui !

Pourquoi manger des insectes en Europe ?

L’idée de manger des insectes en Europe prend petit à petit forme et commence à s’ancrer dans les esprits.

Mais pourquoi donc les faire entrer au menu, lorsqu’on sait que beaucoup sont encore frileux ?

Aujourd’hui en Europe et partout en Occident, nous sommes plus touchés par des problèmes de santé liés à la suralimentation et à l’obésité que par un manque de nourriture.

Parmi les différentes sources alimentaires dont nous avons à notre disposition, les insectes comestibles sont riches en protéines et en acides gras essentiels.

Ces éléments sont indispensables au bon fonctionnement de différentes fonctions essentielles, les protéines contenues dans les insectes sont de haute qualité, elles contiennent tous les acides aminés et sont bien assimilés par notre corps. En plus de permettre le bon fonctionnement de notre corps, elles apportent de la satiété.

De leurs côtés, les acides gras essentiels doivent être apportés chaque jour par notre alimentation. Ceux-ci permettent un bon fonctionnement de notre cerveau et de notre système cardio-vasculaire. Les grillons sont particulièrement riches en oméga-3.

Même si nous ne manquons pas de nourriture, de nombreuses personnes en Europe souffrent de malnutrition cachée.
Ce n’est pas la quantité des aliments qui fait défaut mais l’apport en un ou plusieurs vitamines ou minéraux qui n’est pas présent en quantité suffisante dans le régime alimentaire.

Les carences peuvent avoir pour conséquence un effet de fatigue générale, un manque d’énergie, des maux de tête ou ostéoporose. Ces carences peuvent être difficiles à diagnostiquer chez le patient. On estime par exemple que 15% de la population agée de plus de 60 ans peut présenter une carence en vitamine B12.

La vitamine B12 a un statut particulier car elle ne peut être trouvée que dans des produits d’origine animale, les végétariens et végétaliens sont ainsi sensibles à une carence en cette vitamine.

Les grillons en sont particulièrement riches ! 10% de poudre de grillons couvrent la totalité des apports journaliers recommandés en vitamine B12.

Près pour faire un peu d’exercice et recharger les batteries avec une barre enrichie à la poudre de grillons ?

Manger des insectes dans les pays en développement, une solution contre la malnutrition

Si manger des insectes en Europe est une alternative saine et écologique à nos habitudes alimentaires, dans certains pays en développement les insectes comestibles peuvent combattre la malnutrition.

En effet, dans certains pays d’Afrique et d’Asie du Sud-Est, les insectes comestibles représentent une ressource alimentaire indispensable pour certaines populations.

Ce sont surtout les enfants, femmes enceintes et allaitantes qui sont les plus touchés par la malnutrition. Ayant des besoins nutritionnels spécifiques et plus vulnérables, la consommation d’insectes leur permet d’obtenir des nutriments essentiels.

Encore recoltés dans la nature, plusieurs systèmes d’élevage locaux sont actuellement élaborés et commencent à voir le jour. Ceci pourra permettre d’obtenir des insectes en quantité suffisante et durant toute l’année.

Par exemple, les premières fermes d’élevage de vers de palme seront bientôt opérationnels au Cameroun. Les vers de palme contiennent plus de 20% de protéines et 30% de lipides pour un total calorique supérieur à 550kcal aux 100 grammes.

Manger ces insectes, même en petite quantité, pourrait apporter une grande partie de l’énergie quotidiennne nécessaire aux habitants de ce pays. Quand on sait que près de 30% des enfants au Cameroun souffrent de malnutrition chronique, le développement de la consommation d’insectes présente vraiment des intérêts.

En plus de représenter une source de protéines, lipides et calories importantes, les insectes comestibles contiennent des valeurs importantes en fer et zinc.

Les carences en fer et zinc font partie des causes les plus importantes de malnutrition. En plus de pouvoir causer une anémie, elles fragilisent les organismes et rend les populations carencées plus sensibles aux maladies et infections.

Il y’a dans le monde près de 800 Millions de personnes qui sont touchées par une anémie dûe à une carence en fer et près de 26% de la population en Afrique Sub-saharienne possiblement touchée par une carence en zinc.

Quand on sait que 100 grammes des vers de palme apporte plus de 80% des apports nutritionnels journaliers nécessairs en fer et 95% en zinc, le développement de ces fermes aura un impact positif sur la santé de la population.

Comme ces insectes sont déjà traditionnellement consommés, il n’y aura pas de problème d’acceptation.

Les faibles impacts de l’élevage d’insectes sur l’environnement

Pour arriver jusque dans notre assiette, chaque aliment a besoin d’énergie et de ressources pour être produit. Que ce soit pour les produits d’origine animale ou végétale, de l’eau et de l’énergie sont nécessaires et ce ne sont pas les produits que l’on pense qui nécessite le plus d’eau!

Pour plus d’informations, prenez un grand verre d’eau et plongez dans notre article dédié à l’impact environnemental de notre alimentation et de l’eau !

Des produits phytosanitaires peuvent être utilisés et des gaz à effet de serre peuvent être émis. Ces produits ont un impact sur l’environnement et la biodiversité mais également sur la santé humaine.

Par exemple, les bovins lors de leur digestion relachent une grande quantité de méthane dans l’atmosphère. Le méthane à grande concentration peut avoir un effet néfaste sur les voies respiratoires.

Pour l’élevage porcin, c’est l’émission d’ammoniac qui pose problème. Il est présent dans le lisier et peut irriter les voies respiratoires.

Suivant la concentration de ces produits, ils peuvent avoir un effet direct ou à long-terme. Les personnes travaillant dans les fermes ou vivant à proximité des élevages sont les plus susceptibles d’être impactés par les effets directs.

L’élevage d’insectes de son côté émet 95% de méthane et ammoniac en moins que les élevages bovins et porcins. Les déjections des insectes peuvent même-être utilisés comme fertilisant.

Malgré tous les bénéfices nutritionnels et environnementaux des insectes, ils doivent être consommés au sein d’un régime varié et équilibré riche en fruits et légumes. De plus, il faut également noter que les personnes allergiques aux crustacés pourraient également l’être aux insectes !

Sinon, n’hésitez pas et sautez le pas! Pourquoi ne pas essayer de cuisiner des insectes? nous avons plusieurs idée de recettes pour vous guider !


Sources :

– Unicef
– FAO
– Are edible insects more or less ‘healthy’ than commonly consumed meats? A comparison using two nutrient profiling models developed to combat over and undernutrition – European Journal of Clinical Nutrition (2015), 1–7 – Payne P et al.
– Environmental Impact of the Production of Mealworms as a Protein Source for Humans – A Life Cycle Assessment (2010), Plos One – Oonincx et al.
– An Exploration on Greenhouse Gas and Ammonia Production by Insect Species Suitable for Animal or Human Consumption (2012)- Plos One – Oonincx et al.
– A systematic review of nutrient composition data available for twelve commercially available edible insects, and comparison with reference values – Trends in Food Science & Technology (2015) Payne

Articles récents :

  • C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup ! Nous sommes très fi ...

    Lire la suite
  •   Eh oui, toutes les bonnes choses ont une fin ! Les participations à l'opération Faites du ...

    Lire la suite
  • A l'occasion de la Journée de la Terre, la fourmilière de JIMINI'S s'associe à la Fondation Nature ...

    Lire la suite
  • "Et je vous mets quelle sauce avec ?" 👨‍🍳 Mayo, ketchup, curry, béarnaise, blanche, barbecue, ...

    Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *